Journées Portes ouvertes en Montagne Saint-Emilion et Saint-Georges Saint-Emilion

Bienvenue !

Les samedi 10 et dimanche 11 septembre 2011, vingt sept vignerons des appellations Montagne Saint-Emilion et Saint-Georges Saint-Emilion ouvrent leurs portes de 10h à 18h et vous invitent à découvrir leurs jardins secrets, où vous pourrez déguster les derniers millésimes tout en profitant des différentes expositions et activités qu’ils vous proposent.

Depliant Portes-Ouvertes 2012

Les trois restaurants de Montagne vous proposent des menus pour le midi, pensez à réserver.

Durant ces 2 jours, l’Ecomusée du Libournais, vous propose une entrée à un prix préférentiel.

La Maison du vins sera également ouverte.

Le terroir

Les communes de Montagne et Saint-Georges situées sur un site exceptionnel au Nord de Saint Emilion, surplombent la vallée de la Barbanne et sont perchées sur la colline la plus élevée de la région au relief très vallonné qui par un bon drainage naturel des sols en font une région favorable à la viticulture.

L’originalité de ce vignoble est marquée par des nuances dans la composition du terroir. Les appellations de Montagne Saint-Emilion et Saint-Georges Saint-Emilion d’une superficie totale de 1 800 hectares (1 600 hectares pour le vignoble de Montagne et 200 hectares pour le vignoble de Saint-Georges) sont situées sur des sols de plateaux argilo-calcaires ou argilo-sablonneux (sur les sommets) et limono-argileux (pour certains vignobles de l’appellation de Montagne) Les sous-sols se composent de bancs de calcaire à astéries et de graves, incluant par endroits des formations ferrugineuses. Le merlot y est dominant à 70 % et est complémenté par le cabernet franc, le cabernet sauvignon et parfois même le malbec.

Un riche patrimoine

Mais Montagne et Saint-Georges ne se contentent pas de reproduire le schéma classique de la région. Dotée par la nature d’un beau terroir, les appellations ont aussi été gâtées par l’histoire.

Cette région où la vigne est omniprésente depuis l’époque des conquêtes romaines permet de retrouver encore certains vestiges comme ces trois églises : celle de Montagne du XIIème siècle qui possède un beau portail ainsi que celle de Saint-Georges datant du XIème siècle et qui possède un remarquable clocher à quatre étages ou encore celle de Parsac du XIème et XIIème siècle qui s’orne d’une belle coupole. Le patrimoine de Montagne et Saint-Georges ne s’arrête pas aux seuls édifices religieux, les nombreuses poteries, mosaïques et statues gallo-romaines exhumées en témoignent.